Français

 

L’enseignement du français dans les classes du lycée...

 

      En 3eme prépa-pro, le programme prévoit l’étude de textes classiques mais également modernes du patrimoine littéraire français et étranger. Ceux-ci sont questionnés en lien avec l’évaluation  de compétences liées au socle commun et préparent au diplôme rénové national du brevet (constitué d’une dictée et d’un travail de lecture –écriture à partir d’un texte).

Le lycée a fait le choix, afin  d’accompagner ce travail, de s’engager avec le théâtre de Cognac dans différents projets comme l’intervention de professionnels du théâtre dans l’établissement, ou encore la participation des élèves à des représentations. Ainsi, pour l’exemple, en 2013-2014, la classe participera, dans le cadre de la saison de l’Avant-Scène, à l’attribution  du Prix des jeunes collégiens, dans le cadre du festival des « Littératures Européennes ».

      En CAP, les instructions officielles préconisent  4 parties, autant d’étapes dans les apprentissages pour construire et réinvestir des connaissances et des compétences : se construire, s’insérer dans le groupe des pairs, s’insérer dans l’univers professionnel, s’insérer dans la cité.

Pour donner plus d’assurance et d’aisance aux élèves, un projet de lecture de contes devant des classes de maternelles a été mené, avec succès cette année. Expérience à reproduire donc !

L’examen quant à lui, se pratique en contrôle continu sur les 2 ans.

      En Bac pro, les programmes datent de 2009 et se déclinent en objets d’études, assortis de  3 questions fondamentales :

-Seconde :-La construction de l’information –Les goûts et les couleurs, discutons-en –Parcours de personnages

-Première :-Du côté de l’imaginaire-Les philosophes des Lumières et leur combat contre l’injustice –L’homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations

-Terminale :-Identité et diversité –Au XXe siècle, l’homme et son rapport au monde –La parole en spectacle.

Pour chaque objet d’étude, un corpus ou groupement de textes accompagne  l’étude d’une œuvre intégrale. Exemples :

*Claude Gueux de Victor Hugo pour le 3eme objet d’étude de Seconde

*Candide de Voltaire pour le 2eme objet d’étude de Première,  ou encore

*Cahier de retour au pays natal  d’Aimé Césaire pour le premier objet d’étude de Terminale

De nombreux projets  culturels sont aussi menés pour diversifier  au maximum cet apprentissage de la langue française.

L’examen, en Terminale,  est une épreuve sur table de 2h30, coefficient 2.5, qui évalue les compétences de lecture et d’écriture du candidat, à partir d’un des objets d’études de l’année.

 

   En BTS, l’enseignement du français passe sous l’expression « Culture générale et expressions »pour laquelle l’enseignant propose, sur 2 ans,  2 thèmes à ses élèves. A titre d’exemples, les programmes 2012-2014 déclinent :

-Paroles, échanges, conversations et révolution numérique. 

-Cette part de rêve que chacun porte en soi.

Pour chaque thème, le professeur pourra puiser dans une liste d’essais, d’œuvres littéraires et de films pour constituer « la culture » générale de l’étudiant liée au thème.

Depuis quelques années, ces étudiants de BTS participent aussi  à l’attribution du prix Jean Monnet des « jeunes lycéens » dans le cadre des « Littératures Européennes »de Cognac

 L’examen est composé d’une épreuve sur table de 4h, coefficient 3 et demande aux candidats  de réaliser une synthèse de documents et une écriture personnelle.

 

   En Mention complémentaire, l’accent est mis sur » la communication écrite et orale », l’apprenti se trouvant  dans une  situation d’échanges permanents avec  son patron, les employés…Il devra, dans son cursus, rédiger un rapport de stage en entreprise et le présenter à l’oral  devant un jury.