Contexte de l'établissement

 

Économique

Agro-alimentaire et pôle packaging

Fortement axé sur la production viticole, Cognac est mondialement connu pour ses eaux de vie de grands crus. Les apports technologiques ne sont pas étrangers aux performances de la meilleure des traditions cognaçaises. 

L’industrie agro-alimentaire est en première place de l’économie locale. Les divers aspects de l’emballage travaillent pour ce secteur, mais ont su également s’ouvrir sur d’autres industries, comme la pharmacie, le packaging... 
Cognac organise ainsi chaque année une manifestation mondiale de l’emballage de luxe qui, associée au Festival du film policier, lui confère renom et dynamisme. La mécanique, la verrerie, les bouchages et les domaines de l’électricité sont également présents dans l’économie de la ville. 
Le lycée professionnel Louis Delâge, solidement implanté dans le bassin de l’emploi, participe pleinement à la qualité de l’enseignement ainsi qu’à la formation et la qualification des jeunes qui ont choisi la voie professionnelle.

 

Géographique

Entre tradition et volonté d’agir

Issu d’un passé culturel et économique, patrie de François Ier et de Jean Monnet , Cognac est ancré dans l’histoire de la région Poitou-Charentes.La ville et ses 20 000 habitants sont également ouverts au développement des autres régions françaises et européennes. 

Espace de projets individuels et collectifs, Cognac est au coeur de la dynamique de l’Arc Atlantique. 
Première ville touristique de Charente, "âme ardente du vin", Cognac se situe comme point de rencontre entre tradition et volonté d’agir.

 

 

Historique

Inauguration du Lycée Louis Delage

-

Fondé, en 1971, au sein de la cité scolaire Victor Hugo, le lycée professionnel Louis Delage a une vocation industrielle. Les spécificités de l’établissement et la loi décentralisation entraient sont autonomie en 1986. 
Après 20 ans d’anonymat, le lycée professionnel a été officiellement baptisé ”Pierre Louis Delage“ le 15 Juin 1990. Lors d’une enquête plus approfondie, le nom du lycée a hérité de ce nom selon deux critères : Premièrement Louis Delage est la figure représentative de la ville de Cognac après Félix Gaillard, deuxièmement la célébrité du constructeur qui travaillait pour l’industrie, car le lycée professionnel devait absolument refléter le nom d’un industriel. 
Pendant l’inauguration du lycée, la présence fondamentale des acteurs suivants (Delage Patrick, le petit fils de Pierre Louis Delage, George Girodet ainsi que le maire de la ville de Cognac Francis Hardy) était indispensable pour un événement de cette ampleur. De plus, deux des prestigieuses voitures ”Delage” ont rejoint le lycée le temps du baptême avant de repartir pour le premier rallye Val de Charente le 16 et 17 Juin 1990. Pour cristalliser le passage des voitures ”Delage” une plaque a été installée à la gare de cognac. Il existe également une simple petite rue de quelques dizaines de mètres portant le nom de “Delage” juste derrière le L.P.I. de Cognac.

Louis Delage : un industriel passionné et novateur

-

Né en 1874 à Cognac, au sein d’une famille modeste, Louis Delage se destine très tôt au monde de l’industrie. Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur en Arts et Métiers en 1893, il se dirige vers l’automobile, secteur de pointe à l’époque. 
Il travaille tout d’abord chez Peugeot, puis fonde sa propre entreprise en 1905. Son ingéniosité et son sens de l’initiative lui valent de solides appuis. 
La marque Delage s’impose rapidement sur le marché français, puis international, tant par la compétitivité de ses véhicules que par d’audacieuses et novatrices campagnes de promotions publicitaires. 
Les voitures Grand Luxe de Louis Delage allient robustesse et finesse aux innovations technologiques. Les cylindrées Delage offrent ainsi de nombreux titres à la France lors des épreuves sportives, notamment une victoire aux 500 Miles d’Indianapolis en 1914 et le titre de champion du monde des constructeurs en 1927. 
Louis Delage est cependant touché par la grande crise de 1929 ; ses engagements financiers audacieux ainsi que son action sociale en faveur de ses employés ne lui permettent plus d’assumer la place qui était la sienne. 
Il est absorbé par la firme DELAHAYE mais la marque reste présente jusqu’en 1955. Louis Delage meurt en 1947. Il est inhumé au cimetière du Pecq (78). 
Ce grand constructeur automobile a mené une vie passionnante et passionnée. Passionnante car il participé à l’essor du monde industriel tout en étant un créateur. Passionnée car il sut conjuguer sa soif d’aventures aux plus divers projets novateurs de son entreprise.