Présentation du lycée

 

Le lycée professionnel Louis Delage : des formations en parfaite harmonie avec le marché de l'emploi

 

Le lycée, situé à Cognac (Charente), dispense des formations qualifiantes de la 3ème à bac+3. Le projet pédagogique de l'établissement s'articule autour de trois objectifs clés : l'insertion professionnelle, l'ouverture culturelle et internationale.

 

Un large panel de formations est proposé au sein du lycée Louis Delage. Toutes les formations sont axées sur un savoir-faire à fort contenu technologique destiné à former un personnel qualifié capable de pourvoir les nombreux emplois émanant du secteur local industriel ou des services.

 

 

Un savoir-faire autour d'un projet professionnel

La classe de 3ème préparatoire à la voie professionnelle (PrépaPro) se destine aux élèves souhaitant construire un projet d'orientation professionnelle à l'issue de la classe de 4ème. Avec six heures de découverte en atelier et de nombreux stages, l'élève construit progressivement son projet tout au long de l'année grâce à une équipe pédagogique mobilisée pour l'acquisition des compétences.

 

Des formations pour l'emploi 

Deux classes de CAP accueillent les élèves pour deux ans de formation après la 3ème. Le CAP CIP (Conducteur d'Installations de Production) permet aux élèves d'acquérir les compétences nécessaires pour travailler sur les lignes de production dans l'industrie du cognac, de la cartonnerie, du verre, de la laiterie, … Les meilleurs élèves pourront poursuivre vers le baccalauréat professionnel dans le même lycée. Le CAP ATMFC (Assistant technique en milieu familial et collectif) forme dans le domaine des services. Le titulaire du diplôme a des compétences pour la préparation des repas (7h de cuisine par semaine), l'entretien du linge et des locaux. Les débouchés sont en collectivité (cuisines, maisons de retraite, hôpital, …) ou pour les services à la personne (ADMR, famille d'accueil...).

 

Trois baccalauréats professionnels sont proposés au lycée. Les élèves suivent une scolarité de trois ans jusqu'à l'obtention du diplôme final. Au cours de leur formation, ils peuvent obtenir une certification intermédiaire en classe de première. Cela permet à chaque élève du lycée de sortir avec, au minimum, une qualification de niveau V c'est-à-dire CAP-BEP.

Le baccalauréat professionnel ELEEC (Electrotechnique Energie Equipements communicants) rassemble des compétences liées à l'électricité, depuis le point de livraison jusqu'aux applications terminales. Une large part de la formation évolue régulièrement pour être à la pointe des évolutions technologiques.

Le baccalauréat professionnel TU (Technicien d'usinage) permet de former des élèves pour la production de pièces métalliques : moules de fonderie, pièces pour l'aéronautique, … Le contexte de la formation et du travail dans ce domaine a beaucoup évolué puisqu'il s'agît avant tout aujourd'hui de programmer des machines, faire du contrôle qualité, … et évoluer dans un univers qui ressemble plus à un laboratoire qu'une usine. De nombreux emplois sont à pourvoir à l'issue du baccalauréat puisque le nombre de diplômés est inférieur aux offres émises et reçues au lycée.

Le baccalauréat professionnel PLP (Pilote de Lignes de Production, et anciennement PSPA) est unique dans l'académie. Il est en parfaite adéquation avec le marché local et lié à l'industrie agro-alimentaire. Le titulaire de ce diplôme est un technicien très qualifié, spécialiste des processus automatisés, polyvalent et capable de gérer des chaînes complètes de production. Les débouchés sont là aussi nombreux.

 

Un enseignement supérieur de pointe

La mention complémentaire « Technicien en énergies renouvelables, option électrique » en un an et par apprentissage est une formation qui s'adresse aux élèves ayant eu un parcours dans le domaine de l'électricité. Les titulaires de cette qualification maitrisent la pose et la maintenance des dispositifs liés aux énergies renouvelables : pompes à chaleur, panneaux photovoltaïques, éoliennes pour particulier, etc.

Le BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques forme des agents de maitrise et des chargés d'étude capables d'intégrer n'importe quelle usine détentrice d'une ligne de production.

La formation supérieure du packaging (FSPack), qui s'est vu décerner le trophée d'or de l'innovation pédagogique est une formation bac+3 équivalent à une licence. En un an, les étudiants découvrent toutes les facettes du monde de l'emballage, des matériaux au design en passant par la biochimie ou la propriété intellectuelle.

 

Des savoir-faire et une ouverture pour de futurs citoyens

Le projet d'établissement est complètement orienté vers la réussite de l'élève avec de nombreuses actions menées : accompagnement personnalisé, soutien, stages de remobilisation, tutorat, … avec   une exigence éducative forte. L'internat est un lieu privilégié d'apprentissage et de nombreuses activités sont proposées aux élèves tous les soirs après l'heure d'étude obligatoire (musculation, éco-marathon, film, musique, football, billard, ...).

Les équipes sont également mobilisées pour accompagner les élèves au plus loin de leur capacité. Ainsi, le taux de réussite en BTS est de 80% en moyenne avec trois quarts des élèves provenant de baccalauréat professionnel.

Enfin, l'ouverture culturelle et internationale sont des axes forts du projet d'établissement pour permettre aux élèves de s'épanouir et de leur apporter la culture nécessaire à une vie citoyenne. Par exemple, des stages à l'étranger sont organisés, un partenariat avec la Suède fonctionne depuis quatre ans et une équipe d'élèves part au Sénégal dans quelques jours pour monter des panneaux solaires au profit d'une association d'insertion par le travail pour adultes handicapés. Dans le domaines culturel, de nombreux projets sont menés en partenariat avec les structures du cognaçais : résidence d'artistes, construction de sculptures métalliques, théâtre, …